+33 (0)4 90 92 34 72 contact@musee-estrine.fr
Zack Sans titre ME.2003.27 copie

La colllection permanente – Lumière sur les collections

La lumière est consubstantielle à la pratique de la peinture. Les peintres flamands avaient déjà mesuré l’importance de ce médium naturel en intégrant ombres portées et clair-obscur à leurs compositions. Plus tard, les artistes contemporains intégrés aux avant-gardes européennes
utiliseront la lumière comme un outil supplémentaire. Tel Mario Merz, figure de l’Arte Povera à la fin des années 60, qui associera le néon
à la cire d’abeille dans ses impressionnantes installations. L’accrochage de la collection permanente abordera cette année le thème
de la lumière sous toutes ses nuances… Le territoire des Alpilles attire depuis longtemps des artistes désireux de capturer la lumière provençale pour la circonscrire dans l’espace de la toile. Dans la filiation de Vincent van Gogh, André Marchand, figure tutélaire des collections, continuera à nous éblouir de ses paysages arlésiens au soleil crépitant, peuplé de baigneuses et de déesses provençales nous renvoyant à toute une histoire du bassin méditerranéen. La retranscription plastique de la lumière par Léon Zack, James Guitet, Gérard Fromanger ou encore Lucio Fanti viendront
éclairer eux aussi les salons de l’Hôtel Estrine.

 

Léon Zack, Composition, 1976
Huile sur toile ©Musée Estrine, cliché Fabrice Lepeltier, ADAGP, Paris 2023